Bien-être

Soigner un rhume efficacement

comment soigner un rhume
5 (100%) 1 vote

Ma maman me disait toujours « un rhume dure 1 semaine, bien soigné c’est 7 jours » ! Alors oui, une fois que le rhume est installé, difficile de le déloger, mais il existe tout de même des solutions pour en diminuer les symptômes et mieux le supporter !

Qu’est-ce qu’un rhume ?

Un rhume est une affection respiratoire sans gravité due à un virus. Nez qui coule puis qui se bouche, léger mal de tête, fièvre modérée parfois, voire léger mal de gorge : les symptômes restent bénins.

Comment soulager un rhume et éviter une surinfection ?

Le premier objectif du traitement va être de limiter la prolifération des virus dans l’organisme. Pour cela, rien de plus efficace qu’un bon lavage de nez ! Chez le nourrisson, on utilisera une pipette de sérum physiologique type Gilbert Physiodose Sérum Physiologique Stérile 40 x 5 ml.

Chez l’enfant et l’adulte, le lavage peut se faire à l’aide de sprays d’eau de mer :Physiomer Brumisation Enfants-Adultes,Humer Hygiène du Nez 100 % Eau de Mer Adulte. Il est important de bien drainer toutes les sécrétions ; pour cela pencher la tête légèrement sur l’arrière et le côté, introduire l’embout dans la narine du dessus, appuyer de façon prolongée puis boucher la narine du dessus et souffler par celle du dessous ! Ensuite on passe à l’autre narine et on se mouche un grand coup.

D’ailleurs pensez à vous laver régulièrement les mains, le rhume est contagieux, et le mieux est d’utiliser une solution hydro-alcoolique après chaque mouchage (Cooper Baccide Gel Hydroalcoolique).

Ensuite, je vous conseille d’utiliser un spray nasal. Celui-ci va soit limiter la prolifération des virus (Humer Stop Virus), soit déboucher un nez qui ne respire plus (ProRhinel Extra Eucalyptus Spray Nasal) !

Maintenant que l’envahissement est limité, il va falloir s’attaquer aux virus en place ! Les huiles essentielles sont alors conseillées pour leurs propriétés virucides : HE de Niaouli, TeaTree, Ravintsara utilisées par voie orale à raison d’1 goutte sur 1 comprimé neutre 2 fois par jour ou gélules toutes prêtes : PhytosunAromsAromaDoses Nez et Gorge. On peut aussi les utiliser en inhalation sur un mouchoir ou dans un bol d’eau chaude.

Ensuite, nous allons aider le corps à se défendre seul en stimulant ses défenses immunitaires. Trois méthodes, complémentaires, peuvent être envisagées : en phytothérapie, on aura recours aux plantes qui stimulent les défenses immunitaires comme l’Echinacée (Naturactive Echinacée) ; en nutrition on conseillera les probiotiques (Biostime Probiotiques en Poudre pour Nourrissons, PilejeLactibiane) ; et en oligothérapie, le Cuivre à raison de 2 ampoules par jour.

En homéopathie, les principales souches seront Allium cepa pour l’écoulement et Belladona en cas de fièvre ; il existe des formules toutes faites comme le Coryzalia chez Boiron.

Enfin, pour soulager les symptômes on aura recours au paracétamol. Il va souvent être associé à d’autres molécules, mais vous ne devez en aucun cas dépasser les 3 grammes par jour, attention à bien faire vos calculs !

On va ainsi trouver du paracétamol associé à des antihistaminiques type phéniramine, chlorphéniramine, diphénidramine ou tripolidine qui vont stopper les écoulements. On citera Fervex Etat grippal, Humex Lib ou Actifed rhume. Ces médicaments ne doivent pas être associés avec des traitements antiallergiques ou hypnotiques car ils ont les mêmes effets indésirables, notamment de somnolence.

Le paracétamol peut également être associé à de la pseudoéphédrine dans les formules Dolirhume, Humex Rhume Jour/nuit (comprimé jour)etc… Celle-ci va avoir une action sur les nez bouchés. Son utilisation doit rester limitée à quelques jours (pour plus d’informations consultez les notices de médicaments sur LaSante.net ! )

En résumé : lavage de nez, lavage de nez, lavage de nez, et paracétamol pour un rhume soulagé ; et ensuite selon sa sensibilité on complète !

Laisser un commentaire